Compétitivité du secteur privé régional : Ouverture des travaux de la 23ème AGO de la CCR Uemoa à Cotonou

0 52

Les travaux de la 23ème assemblée générale ordinaire de la Chambre Consulaire Régionale de l’Union économique et monétaire ouest africaine (CCR-UEMOA)  ont démarré ce mardi 06 décembre 2022 à Cotonou. C’était en présence des élus consulaires, du Représentant résident de l’Uemoa au Bénin et de la Ministre de l’industrie et du commerce, Shadiya Alimatou Assouman et de Daouda Coulibaly, président de la CCR-UEMOA.

Les objectifs de l’AGO de la CCR UEMOA à Cotonou sont multiples. Il s’agit de : examiner et adopter les conclusions et recommandations des Commissions Techniques et ad’ hoc, du rapport d’activités, du rapport financier, de toute décision prise par le Bureau ; examiner les conclusions et recommandations des travaux des Commissions Techniques et ad’ hoc, le rapport d’activités et la situation financière de l’Institution, le rapport du Comité d’Audit de Conformité (CAC) ainsi que la Charte dont elle s’est dotée dans l’esprit du Règlement Financier de l’Union, le Rapport du Comité de Suivi et de Pilotage (CSP) du Plan d’Actions de la Mandature 2021-2024, le programme de la mandature ainsi que le Plan d’Actions et le Budget 2023.. Ces assises qui prendront fin le jeudi 8 décembre 2022 seront marquées par la leçon inaugurale du Président de la République du Bénin sur le thème de la : « Vision 2025 de l’UEMOA, quel rôle pour le secteur privé ? ». Elles permettront également de procéder au suivi des résolutions et recommandations de l’Assemblée Générale Ordinaire de décembre 2021 ; à l’examen et l’adoption des recommandations et conclusions des travaux des Commissions Techniques, ad’ hoc et séminaire des DG et SG ; le point sur la gestion budgétaire arrêtée au 30 novembre 2022 ainsi que la situation des cotisations des Chambres Consulaires nationales ; à l’examen et l’adoption des rapports du Comité d’Audit et de Conformité (CAC) ; l’examen et l’adoption des rapports du Comité de Suivi et de Pilotage (CSP) du Plan d’Actions de la Mandature 2021-2024 ; l’examen et l’adoption des projets de Plan d’Actions et de Budget 2023 ; les communications et les informations diverses. A cette occasion, Arnauld Akakpo, président de la CCI-Bénin s’est référé au contexte économique marqué par différentes crises successives notamment la pandémie du Covid-19 et la guerre russo-ukrainienne, ce qui oblige à une meilleure organisation. Ainsi, le président de la CCI-Bénin a plaidé pour la mise en place d’un forum régional du secteur privé qui constituera un important levier de renforcement de la compétitivité et de la résilience des entreprises de l’espace communautaire.  Selon Daouda Coulibaly, président de la CCR-UEMOA, la rencontre s’inscrit dans le cadre de la poursuite des objectifs  d’efficacité. « Pendant cette session, nous nous pencherons donc sur les principaux évènements qui ont rythmé la vie de notre institution au cours de cette année », a affirmé Daouda Coulibaly. Il a appelé à la mobilisation autour de deux projets essentiels à savoir : « l’élaboration de la stratégie de renforcement de la compétitivité du secteur privé communautaire dans le cadre de la mise en œuvre de la ZLECAf que nous co-pilotons avec la commission de l’Uemoa sur appui du PNUD, l’élaboration de la nouvelle vision prospective de l’Union pour les 15 prochaines années, dont la Commission veut le processus participatif et inclusif.

Présent aux assises des élus consulaires régionaux, Paul Koffi Koffi, Commissaire en charge du département du développement de l’entreprise, des mines de l’énergie et de l’économie  numérique  a fait savoir que « Les activités menées durant cette mandature et le dynamisme avec lequel elles sont exécutées sont révélateurs de la vision que vous insufflez à cet important organe de l’Union et donnent la pleine mesure de votre engagement pour la cause du secteur privé… Dans le contexte de restrictions économiques actuelles, et l’avènement de la Zlecaf, face aux défis auxquels fait face le secteur privé dans son ensemble, vous avez également su anticiper par vos réflexions et orientations ».

Shadiya Alimatou ASSOUMAN, Ministre de l’Industrie et du Commerce procédant au lancement des travaux, a encouragé la CCR-Uemoa qui, à travers des projets et programmes en faveur des Chambres consulaires nationales, continue de porter l’économie de la communauté et d’assurer en permanence la veille face à différents chocs. « C’est la preuve que le secteur privé est dynamique et demeure le principal moteur de la création de richesses et de la promotion de l’emploi ; la Chambre Consulaire Régionale constitue ainsi une force de proposition utile aux pouvoirs publics », a conclu la Ministre béninoise de l’Industrie et du Commerce.

Par YAROU Ousmane

Leave A Reply

Your email address will not be published.