Hausse globale des prix dans l’Uemoa : La BCEAO relève de 25 points de base ses taux directeurs pour baisser l’inflation

0 39

Le principal taux directeur auquel la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest prête ses ressources aux banques passe de 2,50% à 2,75%. C’est au terme de la réunion ordinaire du Comité de Politique Monétaire (CPM) de la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) tenue le vendredi 9 décembre 2022 à Dakar au Sénégal. Ainsi, le Comité de Politique Monétaire (CPM) de la BCEAO a décidé de relever de 25 points de base les taux directeurs de la Banque Centrale, à compter du 16 décembre 2022. Selon le communiqué signé du président du Comité de Politique Monétaire, Jean-Claude Kassi BROU, la hausse qui est la troisième de cette année, s’inscrit dans le cadre de la normalisation graduelle de la politique monétaire entamée depuis juin 2022. La mesure devrait contribuer à ramener progressivement l’inflation dans l’intervalle cible (1% à 3%) de la Banque Centrale sur le moyen terme.  En effet, le taux d’inflation dans l’Union économique et monétaire ouest africaine (Uemoa), est en hausse depuis plusieurs mois. Ce taux a atteint 8,4% en octobre 2022 selon le communiqué de la banque centrale. Cette évolution est due essentiellement au renchérissement des produits alimentaires de grande consommation et du transport, avec l’ajustement des prix à la pompe des produits pétroliers par les pays de l’Union suite à l’envolée des cours du pétrole sur les marchés internationaux. Pour sa part, l’inflation sous-jacente, qui mesure l’évolution du niveau général des prix hors produits frais et énergie, s’est également maintenue à un niveau élevé de 5,4% en octobre 2022. Le comité de politique monétaire indique que, la liquidité bancaire dans l’Union reste adéquate et les crédits octroyés à l’économie par le secteur bancaire ont augmenté de 16,5% à fin octobre 2022. Il faut souligner également qu’au cours des mois à venir, le Comité de Politique Monétaire de la BCEAO prendra, si nécessaire, les mesures idoines pour assurer la stabilité monétaire. Cette mesure de la BCEAO pourra faire baisser dans les prochaines semaines l’accroissement excessif des instruments de paiement (billets de banque, capitaux) dans l’Uemoa.

Par Abdul Wahab ADO

Leave A Reply

Your email address will not be published.