Agriculture en Afrique: 426 000 tonnes d’ananas produites en 2021 au Bénin 

0 41

Au Bénin, la production d’ananas a affiché une performance de 426 000 tonnes en 2021. L’information a été donnée en marge de la première édition de la semaine  tenue les 9 et 11  décembre 2022 à Cotonou par Dossa AGUEMON, Directeur de Cabinet du ministère de l’agriculture et de la pêche, et représentant du ministre DOSSOUHOU. A l’occasion du lancement de la semaine de la l’ananas, le DC du MAEP a fait savoir que la filière de l’ananas se porte mieux. Car avec les réformes, il y a un document qui cadre la filière aujourd’hui. Ensuite, il y a beaucoup d’interventions du gouvernement et 426 000 tonnes de l’ananas ont été produites en 2021. Le DC du MAEP a ajouté que l’agriculture contribue à 28% au PIB du Bénin. « La question du marché est un défi pour la filière de l’ananas », a dit le DC du MAEP en lançant les travaux. Les personnalités présentes ont visité les stands de la foire. Pour rappel, c’est l’Association interprofessionnelle de la filière de l’ananas du Bénin (AIAB) a qui organisé les 9 au 11  décembre 2022, à Canal Olympia de Cotonou, la première édition de la semaine de l’ananas. « Compétitivité et développement durable de la filière de l’ananas : avancés, défis et propositions », est le thème de cette semaine de promotion de la filière ananas.Foire d’exposition ; Séance de dégustation et panels de discussion sur la transformation de l’ananas, la compétitivité de la filière et caravane dans la ville de Cotonou ; sont les activités majeures qui ont marqué la semaine de l’ananas. A l’ouverture du lancement officiel de la semaine de la filière ananas, le président de l’Association interprofessionnelle de la filière de l’ananas du Bénin (AIAB), Bernard GBELIDJI a expliqué qu’après l’organisation de la semaine les 4 au 6 novembre 2022 à Mairie d’Allada, c’est le tour de Cotonou, la vitrine du Bénin pour boucler la première édition de la semaine de la filière de l’ananas. L’objectif est de promouvoir les dérivés de transformation de l’ananas et d’organiser des rencontres B to B, des échanges pour l’avenir de la filière ananas, sur ses avancées, les défis et propositions. La semaine est une opportunité pour les producteurs, les transformateurs et les opérateurs économiques. « Nous devons travailler pour faire de la semaine de l’ananas, une plateforme africaine d’échanges de la filière et de ses dérivés », a conclu le président de l’AIAB. Présent au lancement, Gaétan Koukponou, représentant le DG de l’Agence pour la promotion des investissements et des exportations (APIEx), dira que la filière ananas, est l’une des filières qui doit être positionnée sur le marché régional et international. « Les réformes actuelles du gouvernement portent leurs fruits. Il a remercié les acteurs pour leurs efforts. Nous devons  continuer à travailler pour un développement durable  de la filière pour la production en quantité et en qualité. La GDIZ est une zone qui vise à la transformation des filières dont l’ananas », a-t-il indiqué. Ebo Sacramento, Directeur adjoint de cabinet du ministère de l’industrie et du Commerce représentant la ministre à cette occasion a précisé que la chaîne de valeur représente 80% des acteurs féminins. La semaine de l’ananas permet de penser à la consommation locale. Le ministère du commerce est engagé à  accompagner les  acteurs pour la dynamisation de la filière. Pour le maire de Cotonou, Luc Atrokpo, c’est une fierté pour la ville de Cotonou d’abriter la semaine de l’ananas. Il a pris l’engagement que les doléances des acteurs seront pris en compte tant au niveau de la Mairie de Cotonou qu’au niveau de l’association nationale des communes du Bénin dont il est le président. 

Par A.A.

Leave A Reply

Your email address will not be published.