Plan de développement inclusif: Le Niger obtient un financement de 450 milliards FCFA de la BOAD

0 38

Sous la Présidence du chef de l’Etat, Mohamed BAZOUM, le Niger a organisé les 5 et 6 décembre 2022 à Paris en  France, une table ronde pour présenter aux Partenaires Techniques et Financiers (PTF) publics et privés la vision stratégique du Niger déclinée en un Plan de Développement Économique et Social (PDES 2022-2026) et son programme d’actions prioritaires (PAP). Le Président de la BOAD Serge Ekue et le Vice-Président Support & Contrôle de la Banque Ouest Africaine de Développement (BOAD), Braima Luis Soares Cassama, ont pris part à la rencontre. Au terme, la BOAD a promis un engagement financier de 450 milliards FCFA au Niger, sur la période couverte par ledit Plan.  « (…).

La BOAD affirme, sans réserve, son adhésion au PDES 2022-2026 du Niger et confirme sa contribution sous la forme de financements directs, pour un montant de 450 milliards FCFA, sur la période couverte par le Plan ». C’est ce qui ressort d’un communiqué de presse rendu public par la Banque ouest africaine de développement le 05 décembre 2022. Estimé à 19 427,6 milliards de FCFA, le Plan de Développement Économique et Social (PDES 2022-2026) le Niger a besoin d’un soutien de 6742,3 milliards des partenaires techniques et financiers. Présenter donc aux Partenaires Techniques et Financiers (PTF) du public et du privé, la vision stratégique du Niger déclinée en un Plan de Développement Économique et Social (PDES 2022-2026) et son programme d’actions prioritaires (PAP), c’est l’objectif de cette table ronde afin de solliciter leur accompagnement. Et déjà, le pays peut compter sur la BOAD, partenaire stratégique au développement des pays de l’Uemoa.  Selon le communiqué de la BAOD, cet appui reste motivé. Au fait, « Les nouvelles priorités, indiquées dans le PDES 2022-2026, mettent l’accent sur les secteurs de l’Education, du Développement rural, de la sécurité alimentaire et des Infrastructures, qui s’inscrivent pleinement dans les orientations stratégiques du Plan DJOLIBA », a précisé la Banque. C’est pourquoi, Braima Luis Soares Cassama a, au nom du Président de la BOAD, adressé ses félicitations aux autorités nigériennes pour la tenue de cette Table Ronde, qui s’inscrit dans le cadre de la stratégie de développement du Président Mohamed Bazoum, Président de la République du Niger. Cet engament n’est pas une première. Les deux précédents PDES, 2012-2015 et 2017-2021, ont reçu déjà l’appui de la BOAD pour un montant cumulé de 343 Milliards FCFA (521 M €). Environ 93% de ces financements ont bénéficié aux actions étatiques, et le reliquat (7%), au secteur privé.  Pour rappel, grâce au PDES 2022-2026, le Niger ambitionne de « réaliser un taux de croissance économique annuel moyen de 9,3%, un taux d’inflation inférieur à 3% et un déficit budgétaire global contenu à moins de 3% ». Le plan de développement a également pour objectif de réduire le taux de pauvreté de 43% en 2022, à 35% en 2026 selon le gouvernement nigérien.

Par J. H.

Leave A Reply

Your email address will not be published.