Atteinte des ODD : Le  FMI approuve un décaissement immédiat de plus de 88 milliards de FCFA pour le Bénin

0 72

Le conseil d’administration du Fonds monétaire international (FMI) a annoncé, dans un communiqué publié ce mercredi 14 décembre 2022, avoir achevé la première revue dans le cadre d’un programme de financement conclu le 8 juillet 2022 avec le Bénin, donnant à ce pays un accès immédiat à une nouvelle tranche de prêt de 144 millions $, soit une somme de plus 88 milliards de FCFA. Le programme vise à aider le Benin à répondre aux besoins urgents de financement, soutenir la mise en œuvre du plan national du développement axé sur la réalisation des Objectifs du Développement Durable (ODD), et mobiliser davantage les ressources auprès des donateurs. La conclusion de cette revue permet un décaissement immédiat de 108.30 millions de DTS (environ 144 millions de dollars), portant le total des décaissements à date au titre du programme à 216.6 millions de DTS (environ 287 millions de dollars). Le décaissement de ce nouveau financement se situe dans le cadre de l’accord mixte mécanisme élargi de crédit (MEDC)/facilité élargie de crédit (FEC) dont le montant total s’élève à 658 millions $. Il portera les décaissements cumulatifs en faveur du Bénin à environ 287 millions $ sur les six premiers mois de l’accord, dont la durée s’étale sur 42 mois.

« Le programme a pris un bon départ. Tous les critères de performance quantitatifs et les objectifs indicatifs du programme à fin juin 2022 ont été atteints avec de larges marges et les repères structurels ont été mis en œuvre », a souligné le Fonds dans son communiqué.

L’institution a également indiqué que l’économie béninoise « gagne en vigueur » malgré l’incertitude mondiale accrue et les risques régionaux croissants en matière de sécurité.  Ce pays d’Afrique de l’Ouest est, selon le FMI, en passe d’enregistrer une croissance économique de 6% en 2022, grâce notamment aux bonnes performances enregistrées dans les secteurs de l’agro-industrie, du BTP et des activités portuaires.

Le déficit de la balance courante devrait cependant se creuser pour atteindre 6,1% du PIB, en raison de la hausse des prix des carburants et des denrées alimentaires, qui a été aggravée par la forte appréciation du dollar américain. Selon le communiqué, l’inflation est restée faible, grâce à une bonne campagne agricole et à la politique de subvention aux produits de base adoptée par le gouvernement depuis le début de la guerre en Ukraine.

« Les efforts considérables déployés par les autorités  béninoises en matière de recouvrement des impôts et de redéfinition des priorités en matière de dépenses complètent les financements du FMI, ce qui permet au Bénin de faire face aux dépenses imprévues liées à la guerre prolongée en Ukraine et aux retombées des risques sécuritaires régionaux », a déclaré le directeur général adjoint et président par intérim du FMI, Kenji Okamura, tout en appelant le gouvernement à poursuivre ses efforts d’assainissement budgétaire pour disposer d’une marge de manœuvre qui leur permettrait de répondre aux importants besoins de développement du pays.

Leave A Reply

Your email address will not be published.