Forum d’investissement Bénin-Chine : La 2ème édition s’ouvre sous le signe de la densification des relations bilatérales et le renforcement du partenariat économique. (Des investisseurs chinois sur le site de la Gdiz demain vendredi)

0 82

La salle Rouge du palais des congrès de Cotonou a abrité, ce jeudi 25 avril 2024, la deuxième édition du Forum d’investissement Bénin-Chine. Une rencontre qui coïncide avec la Conférence de promotion de la 7ème exposition internationale d’importation de Chine

La coopération économique entre le Bénin et la République populaire de Chine se renforce davantage avec la deuxième édition du forum de l’investissement sino-béninois. Les relations séculaires entre les deux pays liés par des partenariats féconds prennent une nouvelle dimension à travers les présentes assises qui réunissent les investisseurs chinois et béninois autour d’un idéal commun. Discours, panels d’échanges et signature d’un protocole d’accord entre les chambres de commerce des deux pays, ont été les temps forts de cette rencontre économique basée sur les opportunités d’affaires et d’investissement.

C’est le Directeur Général de l’Agence de promotion des investissements et des exportations (APIEx), Moubarak Soumanou qui ouvrira le bal des allocutions en présentant le climat des investissements au Bénin. Saluant le partenariat fructueux et fécond entre les deux pays, le Dg Apiex mettra un accent particulier sur les réformes menées au sommet de l’État pour faire du Bénin une grande attraction en matière d’investissement productif.

Au nombre de celles-ci figurent entre autres, l’assouplissement du code du travail, l’encadrement du droit de grève, la réforme de la justice, la mise en place des tribunaux de commerce, les réformes visant la modernisation de l’administration, la lutte contre la corruption, la fusion des corps de police et de la gendarmerie, et le nouveau code des investissements, la loi de promotion des micros, petites et moyennes entreprises etc…

Occasion de faire une petite description de l’Apiex qu’il présente comme une structure de veille permanente dans ce processus de réformes lié aux investisseurs et à la promotion du Bénin et un pilier central du nouveau dispositif Gouvernemental de facilitation des relations avec le secteur privé et d’attraction des investissements, en tant qu’interlocuteur unique des investisseurs.

S’en suivra l’intervention du chef de la délégation de la Cie qui a retracé les diverses formes de partenariats entre l’Afrique et la Chine ainsi que les nombreux projets financés à travers le Fonds de développement sino-africain. Des investissements colossaux dans 39 pays africains pour promouvoir le développement économique durable dans plusieurs secteurs, sans oublier la responsabilité sociale des entreprises.

Des projets financés dans les secteurs de l’électricité, la résolution de la question de l’emploi, les infrastructures (centrales électriques), le secteur aéronautique, le domaine médical, de l’agriculture dans les pays tels que : l’Afrique du Sud, le Ghana, le Nigeria, l’Ethiopie Ethiopie, le Mali. En un mot, une coopération multilatérale. Une présentation des investissements chinois au Bénin sera faite, notamment le vaste projet de Pipeline de l’exploitation du pétrole brut du Niger. Un projet abouti en moins de deux ans grâce à l’appui constant du gouvernement chinois à travers la société Waco.

Prenant la parole, l’ambassadeur de Chine près le Bénin a rappelé trois opportunités qui fondent les relations bilatérales entre le Bénin et la République populaire de Chine. Il insiste sur le renforcement des relations économiques séculaires, la promotion des importations de la Chine au Bénin sans oublier l’exploration de nouvelles opportunités de développement entre les deux pays liés par les relations de fraternité et d’amitié.

Procédant à l’ouverture des travaux de la deuxième édition du Forum d’investissement Bénin-Chine, la ministre de l’Industrie et du Commerce a rappelé le développement du tissu industriel au Bénin, citant comme référence la Zone industrielle de Glo-Djigbé (Gdiz). Shadiya Alimatou Assouman se félicite des accords entre le Bénin et la Chine et qui ont abouti à l’exportation de l’ananas béninois sur le marché chinois. Après avoir évoqué la brillante participation du Bénin au forum de coopération économique et commerciale dans le cadre de la célébration du cinquantième anniversaire de l’amitié sino-béninoise, il y a un an à Pékin, elle lance un vibrant appel aux hommes d’affaires chinois à investir dans la Zone industrielle de Glo-Djigbé. La ministre Shadiya Alimatou Assouman se réjouit de la forte délégation d’investisseurs économiques chinois et béninois à cette rencontre dans la perspective de booster les relations économiques et commerciales entre la Chine et le Bénin.

Rappelons que ce forum est le fruit des réflexions initiées par l’Ambassade et la Chambre de commerce et d’Industrie pour un rapprochement dynamique et dans un esprit gagnant-gagnant, entre les petites et moyennes entreprises béninoises et chinoises au début de l’année 2020. Trois grands objectifs sont assignés à ce forum. Le premier, c’est la concrétisation du programme d’action du gouvernement du Bénin. Le deuxième se rapporte à l’initiative « la Ceinture et la route » du président chinois Xi Jinping, tandis que le dernier a trait au Plan d’action de Dakar du Forum sur la coopération sino-africaine (Focac).

Notons que le rapport sur les relations économiques et commerciales sino-africaines 2023 mentionne clairement des domaines prioritaires qui peuvent induire plus de résultats. Ses rédacteurs ont retenu à cet effet, la biomédecine, l’agriculture moderne, les ressources environnementales, l’énergie, la santé publique, le contrôle des maladies infectieuses épidémiques… Le même rapport indique que «la Chine est restée le premier partenaire commercial de l’Afrique pendant 14 années consécutives ». En 2021, le commerce total de marchandises entre les deux parties a atteint 254,29 milliards de dollars, soit une hausse de 36,0 % par rapport à l’année précédente. En 2022, le commerce sino-africain de marchandises a encore augmenté de 10,9 % par rapport à l’année précédente pour atteindre 282 milliards de dollars.

Autour donc du thème «Coopération économique et commerciale sino-béninoise dans une nouvelle ère », des acteurs des ministères des Affaires étrangères, du Commerce, de l’Agriculture et des zones rurales des deux pays, des Chambres de Commerce chinoise et béninoise, des associations chinoises, des entreprises chinoises et béninoises travaillent à relancer l’axe Cotonou-Pékin au plan économique à travers des investissements qui assurent le développement et le bien-être aux populations. Au terme des travaux marqués par des panels assez riches animés par des acteurs clés de la coopération sino-béninoise, il a été procédé à la signature d’un protocole d’accord entre les chambres de commerce des deux pays. Il faut noter la participation active de la Zone industrielle de Glo-Djigbé à travers le Directeur général SIPI-BÉNIN, Béhéton Létondji. Lui qui reçoit demain vendredi des investisseurs chinois sur le site de la Gdiz.

Leave A Reply

Your email address will not be published.