Les investisseurs chinois sur le site de la Gdiz : Sous le charme et la séduction

0 17

En marge de la 𝟮𝗲̀𝗺𝗲 édition du 𝗙𝗼𝗿𝘂𝗺 𝗱’𝗶𝗻𝘃𝗲𝘀𝘁𝗶𝘀𝘀𝗲𝗺𝗲𝗻𝘁 𝗕𝗲́𝗻𝗶𝗻-𝗖𝗵𝗶𝗻𝗲 tenue le jeudi 25 avril 2024 au Palais des Congrès de Cotonou au Bénin, 𝗹𝗲𝘀 𝗶𝗻𝘃𝗲𝘀𝘁𝗶𝘀𝘀𝗲𝘂𝗿𝘀 𝗰𝗵𝗶𝗻𝗼𝗶𝘀 se sont rendus sur le site de la Zone industrielle de Glo-Djigbé pour découvrir ce label industriel made in Bénin et, par la même occasion, s’informer des conditions d’installation et les nombreuses opportunités y afférentes.

La délégation d’investisseurs chinois a été favorablement accueillie par l’administration de gestion de la GDIZ, le Directeur Général SIPI-Bénin SA LETONDJI BEHETON. À leurs arrivés, les visiteurs ont été directement introduits dans la salle à maquette pour une présentation succincte de ce projet pharaonique qui a pris corps depuis 2020. Les réalisations trois ans après laissent couper le souffle.

Dans cet exercice de présentation et de description du projet qui lui est coutumier, le Directeur Général LETONDJI BEHETON présente le Bénin comme un pays pro business. Il a présenté l’équipe de gestion et rappelé les objectifs assignés à savoir : aménager, exploiter et développer la zone qui s’étend sur une superficie totale de 1640 ha.

Pour lui, en faisant l’option de l’industrialisation, le Bénin entend devenir un grand pays agricole. Et cela se traduit déjà par son statut de premier producteur de coton en Afrique et cinquième sur le plan mondial en matière de production de cajou. Également dans secteur du soja, le Bénin joue les premiers rôles. De quoi donner l’assurance pour opérer sur place la transformation radicale des matières premières et la restructuration de l’économie béninoise en grande partie fiscale.

Ce vaste espace déclaré d’utilité publique a connu sa première phase de 400 ha avec plus de 35 investisseurs installés et des usines de production et de transformation. Genèse de la Gdiz, structuration de la zone ainsi que les nombreuses opportunités constituent la trame de fond de l’intervention du Directeur Général SIPI-BENIN SA LETONDJI BEHETON. Les divers compartiments ou départements de la Gdiz ont été présentés aux investisseurs chinois visiblement séduits par cette révolution industrielle.

Avec son statut de port sec, la GDIZ offre des mesures fiscales et douanières incitatives à l’investissement productif et sécurisé, avec à la clé, l’accès à l’électricité à moindre coût. Au jour d’aujourd’hui, 36 investisseurs ont déjà signé pour implanter leurs unités au sein de la GDIZ ; 12 unités déjà opérationnelles ; 14 autres unités en cours de construction/ installation, sans oublier que la 1ère Unité Intégrée de Textile ultramoderne (BTEX) est également opérationnelle.

Des questions de curiosité et d’éclaircissement ont été soulevées et auxquelles le Directeur Général SIPI-BENIN SA n’a pas manqué d’apporter des réponses précises et appropriées. Des détails qui ont convaincu les partenaires chinois désormais prêts à s’installer. Une descente au niveau des différentes unités déjà opérationnelles et celles en cours de construction/ installation a permis aux investisseurs de découvrir cette terre d’opportunités pour les investisseurs que constitue la GDIZ – Glo-Djigbé Industrial Zone.

Leave A Reply

Your email address will not be published.