Visite des exploitants agricoles sur le site industriel de Glo-Djigbé: Gdiz obtient la plus grande audience nationale

0 15

C’est une première, depuis son installation, que la Zone industrielle de Glo-Djigbé (Gdiz) reçoit autant de monde. Un flux de visiteurs constitués des acteurs de la communauté agricole, élus communaux et mêmes des opérateurs économiques

Du 14 juin au 30 mai, soit trois semaines consécutives, la Gdiz a fait le plein. Des visites guidées alternées des exploitants agricoles, autorités communales, producteurs et promoteurs agricoles pour découvrir les nombreuses usines de transformation des matières premières installées sur plus de 400 ha déjà exploités sur les 1640 ha à aménager pour utilité publique.

Répartis en effectifs consistants et par zone agricole de provenance, ces visiteurs, maillons essentiels du bon fonctionnement des unités de transformation, ont été faits témoins de la révolution industrielle en cours au Bénin, seulement en moins de trois ans d’exploitation. En matinée et après-midi, ils sont convoyés en nombre suffisant pour découvrir cette merveille industrielle made in Benin.

Étonnement et stupéfaction, comme pour dire, du jamais vu. Entre contemplation et émerveillement se mêlent joie et enthousiasme ceci, pour reconnaître la qualité des infrastructures ainsi que les investissements colossaux consentis. La sueur de leur front ne tombe plus au sol au désespoir de leurs efforts. Au contraire, elle est retenue et maintenue dans une garantie de sécurité pour ne pas sécher sans avoir été couvert de gloire. Ce changement brut du statut de l’acteur agricole tient lieu de la main magique du président Patrice Talon, le cerveau pensant de ce projet pharaonique unique qui fait écho dans les quatre coins du monde.

De ces agglomérations d’âmes fusent des superlatifs et interjections pour saluer l’œuvre de bâtisseur jamais entreprise au Bénin : « inédit », « du jamais vu », « ce n’est pas vrai », « donc nous sommes au Bénin ? », etc. Globalement c’est un état d’âme qui traduit l’expression d’une fierté nationale au regard de l’œuvre gigantesque accomplie et qui se métamorphose chaque jour pour devenir un joyau d’une rare attractivité dans les trois prochaines années, pour se mettre dans les délais des cinq ans de l’échéance définie.

Organisés en 4 vagues tous les jours, soit 2 vagues de 8 h 45 à 13 h et 2 autres de 12 h 45 à 16 h 30, ces groupes de visiteurs sont suffisamment briefés sur la présentation et la description de ce vaste espace industriel avant d’être introduits dans les différentes usines, notamment les unités de transformation de cajou, de soja et de Coton. Au sein de l’unité de formation Textile, les producteurs ont pu constater la confection des vêtements  » Made in Benin », des serviettes et T-shirts, des treillis pour les Forces armées Béninoises, la Police Républicaine, la Douane. Ils ont pu visiter également l’Unité intégrée de Textile ultramoderne ( BTex) où se transforme déjà le Coton « Made in Benin » en serviettes, draps, fils exportés vers le Pakistan, la Turquie, le Portugal, l’Espagne…

L’objectif étant de sensibiliser les producteurs sur les opportunités offertes par la GDIZ – Glo-Djigbé Industrial Zone GDIZ en matière de transformation locale de leurs produits et à les encourager à accroître la production pour répondre à la demande croissante des unités de transformation. La démarche semble être totalement acquise et les messages admis.

Pour avoir découvert les installations industrielles où sont transformés les produits issus de leurs exploitations de coton, de soja et d’anacarde, les producteurs agricoles sont émerveillés des avancés dans le domaine de la transformation industrielles des matières premières agricoles. « Je ne savais pas que le Bénin abritait des usines d’aussi grandes capacités et de nouvelle génération qui génèrent d’une part de la valeur ajoutée à partir de nos produits bruts locaux » a déclaré, l’air joyeux et le visage tout souriant, l’un des producteurs de la première vague.

L’initiative de la Chambre Nationale d’Agriculture du Bénin (CNAB) et la Société d’Investissements et de Promotion de l’Industrie (SIPI-Bénin SA) était sans doute ce qui manquait pour non seulement porter l’information à la grande masse, mais aussi et surtout susciter une forte adhésion de la communauté agricole autour de ce projet novateur à travers leur implication active. Un double objectif sans doute atteint, au regard des engagements pris de par et d’autre.

Après avoir touché 𝗱𝘂 𝗱𝗼𝗶𝗴𝘁 la réalité 𝗱𝗲 𝗹𝗮 𝘁𝗿𝗮𝗻𝘀𝗳𝗼𝗿𝗺𝗮𝘁𝗶𝗼𝗻 𝗹𝗼𝗰𝗮𝗹𝗲 𝗱𝗲 𝗹𝗲𝘂𝗿𝘀 𝗽𝗿𝗼𝗱𝘂𝗶𝘁𝘀 𝗮𝘂 𝘀𝗲𝗶𝗻 𝗱𝗲 𝗹𝗮 𝗚𝗗𝗜𝗭, ces acteurs du monde agricole réaffirment leur engagement à accroître la production afin de répondre à la demande croissante des unités de transformation. Ils ont également exprimé leur satisfaction de constater que leurs produits sont transformés localement et contribuent à la création d’environ 12.000 d’emplois directs en moins de 18 mois, sur les 300.000 emplois attendus à l’horizon 2025.

𝗨𝗻 𝗲𝗻𝗴𝗮𝗴𝗲𝗺𝗲𝗻𝘁 𝗳𝗼𝗿𝘁 𝗱𝗲𝘀 𝗽𝗿𝗼𝗱𝘂𝗰𝘁𝗲𝘂𝗿𝘀 qui montre leur intérêt à collaborer pour porter ce patrimoine national en triomphe. Une fibre patriotique née de la volonté de renforcer l’économie béninoise, de promouvoir les emplois, augmenter les revenus des producteurs tout en réduisant les importations. La GDIZ joue un rôle crucial dans la promotion de la transformation locale en offrant aux investisseurs un cadre favorable et des infrastructures de qualité.

Du côté des organisateurs, c’est encore un nouveau pari gagné. « La zone économique spéciale de Glo Djigbé est le fleuron de l’industrialisation du Bénin. C’est une zone qui a vocation de transformer la matière première agricole. C’est en quelque sorte le débouché garanti pour ces produits », soutient, avec forte conviction, Lionnel CHABI CHINA, secrétaire général de la Chambre Nationale d’Agriculture du Bénin (CNAB).

Les principaux bénéficiaires de cette visite se disent tous émus, contents et heureux d’avoir participé à cette initiative et s’engagent non seulement à produire davantage mais également à sensibiliser le voisinage sur ce qui se fait de bon et de merveilleux à la GDIZ.

Leave A Reply

Your email address will not be published.