Coopération économique: Une mission commerciale Néerlandaise échange avec les hommes d’affaires béninois

0 36

La mission économique et commerciale Néerlandaise au Bénin depuis le 17 octobre 2022 a organisé ce mardi 18 octobre 2022  à Cotonou une rencontre dénommée « B to B » avec les chefs d’entreprise béninois du secteur privé. C’était en collaboration avec la Chambre de Commence et d’Industrie du Bénin (CCI-Bénin), l’Agence de promotion des investissements et des Exportations (APIEx).

L’objectif de cette rencontre est d’offrir aux entreprises béninoises du secteur privé un cadre adéquat pour échanger avec les  entreprises Néerlandaises sur les profils pouvant aboutir à un partenariat gagnant- gagnant. Après une visite de terrain dans la matinée de ce mardi 18 octobre 2022 à certaines entreprises de la place et à la Zone industrielle de Glo-Djigbé où plusieurs entreprises sont en gestation, la mission a jugé utile d’avoir un tête-à-tête avec les entreprises béninoises afin de mieux discuter sur les possibilités de partenariat vu le climat des affaires propice qu’offre le Bénin aux investisseurs étrangers et nationaux. La mission économique et commerciale Néerlandaise ne s’est pas donc trompée de stratégie. Car les discussions d’un côté ou de l’autre  ont été satisfaisantes. Et entreprises néerlandaises et entreprises béninoises, toutes sont prêtes dans les jours à venir à poser les premières pierres pour un échange de flux commercial.  « Avec nos échanges, nous pouvons déjà espérer beaucoup de choses dans les jours à venir », a indiqué Binec NANGBE de l’entreprise béninoise SGE Sarl, opérant dans l’agro-business. « Nous avions discuté avec une entreprise qui voit déjà son intérêt à travailler avec nous. Je suis satisfait des discussions », poursuit ce  jeune entrepreneur béninois. Martine Zandjanakou Tachin, enseignante chercheur à l’Université nationale d’agriculture du Bénin, a également participé à cette rencontre « B to B » en tant que Directrice de l’école d’horticulture et d’aménagement des espaces verts de l’Université nationale d’agriculture du Bénin. Au cours des échanges, elle  a projeté ses  ambitions pour l’école d’horticulture qu’elle dirige. L’ambition phare est  la mise en place d’une formation certifiante à distance pour permettre aux producteurs de bénéficier des acquis et compétences de l’école d’horticulture de l’Université nationale d’agriculture du Bénin. Au terme des discussions, elle s’est réjouie de la rencontre. « J’avoue que la conversation a été bien…, on espère une suite favorable », a précisé la directrice de l’école d’horticulture de l’Université nationale d’agriculture.  Elle souhaite vivement que les discussions portent de fruits. « Je veux voir la concrétisation, nous sommes dans le développement », a indiqué Martine Zandjanakou Tachin, enseignante chercheur à l’Université nationale d’agriculture du Bénin. Côté Néerlandais même son de cloche. Tous veulent avec impatience la concrétisation des discussions de la rencontre. Michel Miribel, membre de la néerlandaise, représente l’entreprise «  » JIFFY » » qui opère dans les pépinières. Il a apprécié les échanges et compte apporter l’expertise de son entreprise à ses futurs partenaires. « C’est intéressant de voir ce qui se fait ici. Nous sommes là pour vous permettre d’avoir des technologies pour ne pas perdre les plants », a-t-il souligné. Ladite rencontre a été un moment convivial d’échanges et de partages autant pour la mission économique et commerciale néerlandaise que pour les entreprises béninoises conviées.

Leave A Reply

Your email address will not be published.