Collecte de l’épargne publique au Bénin: L’ANSSFD du MEF sensibilise les acteurs de la microfinance sur les activités dites ‘’Adogbè’’  

0 60

L’Agence Nationale de Surveillance des Systèmes Financiers Décentralisés (ANSSFD) du Ministère de l’Economie et des Finances a sensibilisé les acteurs des Systèmes financiers décentralisés, les associations de consommateurs et ex-promoteurs sur les activités de collecte d’épargne publique dite tontine  « Adogbè ». C’était vendredi 02 décembre 2022 à la salle de conférence DGI DGE.  L’atelier de sensibilisation vise à faire l’état des lieux après l’interdiction, sensibiliser les populations sur les risques de résurgence de cette activité en cette veille de fin d’année et enfin mener des réflexions sur la formalisation des acteurs, selon Abdou Rafiou Bello, directeur général de l’ANSSFD. Pour le représentant du ministre d’Etat en charge de l’Economie et des Finances, le Directeur de Cabinet du MEF Hermann Orou Takou, l’atelier entend fédérer tous les acteurs de la microfinance autour de la professionnalisation du métier dans un contexte marqué par l’assainissement de ce secteur. Le DC a indiqué « l’existence d’un besoin croissant des populations pour ce type d’opération qui allie l’octroi d’un service financier au bénéfice d’un bien tangible ». Il a invité les populations à « plus de vigilance et à s’assurer qu’elle ne dépose leur épargne qu’auprès des institutions autorisées par le ministre d’Etat chargé de l’Economie et des Finances ».

Quant au  président du Patronat des Acteurs d’Aide de Proximité (réunissant les ex-promoteurs de la tontine Adogbè), Tiburce Konto, « Nous avons besoin essentiellement de la formation. Ce n’est pas que les nôtres sont de mauvaise foi. Beaucoup d’entre nous innovent et apportent un de plus à l’économie béninoise », a-t-il affirmé. Les solutions adoptées par les ex-promoteurs depuis la prise de l’arrêté ont été exposées aux participants. Un cadre de coopération formelle entre promoteurs, adhérents et SFD sera défini aux termes de l’atelier. Il faut préciser que c’est neuf (09) mois après l’interdiction de l’activité de collecte illégale de l’épargne publique sous la forme de tontine dite « Adogbè » que cette sensibilisation s’organise. Par ailleurs, de nombreux adhérents de la tontine « Adogbè » ont été victimes de tontiniers indélicats. Ils disparaissent dans la nature avec les dépôts des épargnants. C’est dans ce contexte que le gouvernement béninois pour protéger les populations, a interdit, à travers l’arrêté interministériel n°538 du 04 mars 2022, cette activité de collecte illégale de l’épargne.

Leave A Reply

Your email address will not be published.