Téléphonie mobile : Un taux de pénétration de 94% dans l’UEMOA

0 92

Dans l’Union économique et monétaire ouest africaine (Uemoa), le taux de pénétration de la téléphonie cellulaire est de 94%, selon Paul Koffi KOFFI, Commissaire de l’UEMOA en charge du Département de Développement de l’entreprise, des Mines, de l’énergie et de l’Economie numérique.

« Les gouvernements des Etats membres de l’UEMOA accordent une grande importance à la question du développement du Numérique. Le Numérique connaît une croissance forte dans notre région, c’est pourquoi, la commission de l’UEMOA s’est engagée à produire une réglementation harmonisée pour favoriser le développement du secteur, mais aussi à préparer et faire adopter par les Etats de façon participative et inclusive un Programme Régional de Développement de l’Economie Numérique (PRDEN). Ce sont là quelques propos de Paul Koffi KOFFI, Commissaire de l’UEMOA en charge du Département de Développement de l’entreprise, des Mines, de l’énergie et de l’Economie numérique lors de la réunion des ministres du numérique le vendredi 11 novembre 2022 à Cotonou sur l’approbation des projets de textes communautaires et sur le Programme régional de développement de l’économie numérique. Toutes les statistiques dans le secteur des télécommunications ont été données par le Commissaire. A l’en croire, au sein de l’UEMOA, le taux de pénétration de la téléphonie cellulaire est de 94% ; 37% pour l’internet mobile ; plus de 80 millions de comptes mobile money soit 63% de la population qui génèrent plus de 2,7 milliards de transactions pour une valeur de plus de 29 milliards FCFA, soit plus de 48 milliards de dollars. « Le chiffre d’affaires généré est évalué à plus de 32 milliards FCFA  soit plus de 5 milliards de Dollars. Toute cette économie qui croit très vite nous amène à être alerte et à aller aussi vire pour éviter d’être dépassé dans cette quatrième révolution industrielle où pointe déjà l’intelligence artificielle », a précisé le commissaire de la Commission de l’UEMOA. Il faut préciser que le numérique connaît une croissance forte dans l’Union.

Par Abdul Wahab ADO

Leave A Reply

Your email address will not be published.